Rapport annuel 2017

Accélération du développement des brosses à mascara

Le développement de prototypes de brosses à mascara nécessite généralement jusqu'à 18 semaines. Grâce à une nouvelle poudre plastique destinée au processus de production, le département Applicator Systems de Sulzer est parvenu à créer un prototype en une semaine seulement.

Le temps, c'est de l'argent - et le monde de la beauté ne fait pas exception à la règle. Avant qu'un nouveau mascara ne soit commercialisé, celui-ci passe par un processus de développement complet. Même s'ils semblent similaires, tous les mascaras sont différents. Les cils sont uniques, et les styles varient selon les préférences culturelles. Il est donc essentiel de réaliser des tests en conditions réelles lorsque le département R&D a terminé la conception d'un nouveau modèle.

Mascara créé en Allemagne - Design, qualité, innovation

Une brosse trop dure pour être testée

Jusqu'à présent, les prototypes de brosse à mascara étaient fabriqués en plastique dur à l'aide d'un dessin de CAO (conception assistée par ordinateur) en 3D. Cette opération pouvait prendre jusqu'à 18 semaines, car le fabricant devait réaliser un dessin, créer des modèles visuels en impression 3D, ajuster le dessin selon les besoins du client, puis créer un outil pilote pour le processus de moulage par injection. Pour chaque brin de la brosse du mascara, un petit orifice, appelé cavité, devait être percé dans le moulage. Grâce au prototype, les clients pouvaient évaluer les brosses sur le plan visuel. Cependant, ces brosses étaient trop dures pour permettre de les tester en conditions réelles. De plus, le processus de production était long et très onéreux.

Grâce à une méthode et un matériel inédits, nos concepteurs de produit sont parvenus à accélérer le processus de développement des prototypes de brosse à mascara. Nous sommes désormais en mesure de commercialiser les produits plus rapidement, et les clients sont encore plus satisfaits. Amaury de Menthiere, Président du département Applicator Systems

De nouveaux matériaux et technologies au banc d'essai

Les chercheurs découvrent en permanence de nouveaux matériaux qui peuvent être utilisés dans le domaine de l'impression 3D. Mais à l'heure actuelle, les processus restent onéreux et sont principalement utilisés pour produire des prototypes ou composants en petites quantités. Geka utilise la technologie de l'impression 3D pour créer des prototypes de brosse à mascara depuis 2007.

Ses équipes étaient toutefois à la recherche de nouveaux matériaux et méthodes destinés aux prototypes afin d'accélérer le processus de développement. Et elles ont fini par atteindre leur objectif : un nouveau type de plastique est arrivé sur le marché. Ce matériau spécifique permet de s'assurer que chaque brin individuel est suffisamment résistant pour séparer les cils tout en restant suffisamment souple pour ne pas blesser les yeux.

Mais il manquait encore le processus pour accompagner ce matériau. Les équipes ont réalisé de nombreuses tentatives pour mettre au point le processus de fabrication idéal, et ont finalement trouvé la solution : une technologie de fabrication additive appelée le frittage sélectif au laser (SLS).


C'est le temps nécessaire pour fournir le prototype aux clients grâce à cette méthode innovante

1semaine

Un délai de production réduit de 17 semaines

Grâce à cette nouvelle méthode, Sulzer est parvenu à accélérer considérablement le processus de développement. Le client reçoit désormais le prototype sous une semaine, contre 18 auparavant, et son matériau permet de le tester en conditions réelles. Si le client demande des adaptations spécifiques, les dessins sont immédiatement modifiés et les nouvelles brosses sont produites en impression 3D.

Aujourd'hui, il existe encore des différences de qualité entre les prototypes imprimés en 3D et ceux moulés par injection. La surface des brosses imprimées en 3D et la quantité de mascara appliquée sur les cils peut différer légèrement par rapport au moulage. Mais les clients tirent tout de même des données suffisantes de ces prototypes pour prendre leurs décisions.

Le processus de développement est plus rapide, les produits sont commercialisés plus vite et le produit fini respecte mieux les exigences du client.

Avec une progression aussi rapide de la technologie, les processus de fabrication additive ne seront bientôt plus seulement utilisés pour les prototypes : ils seront également intégrés aux usines de Sulzer.


Votre contact

Sulzer Management Ltd

Neuwiesenstrasse 15

8401 Winterthur

Switzerland

Téléphone: +41 52 262 30 00